Aimez notre page
Suivez nous sur



École secondaire Augustin-Norbert Morin

Projet de mémoire d’une étudiante de maîtrise en psychoéducation de l’UQO

Les derniers articles de : École secondaire Augustin-Norbert Morin

J'écris - J'assume - J'avance - Je suis

Accueil | École secondaire Augustin-Norbert Morin

Les plus récents articles

Crise mondiale Covid-19 , Émotions

Laissez-nous être encore des adolescents

"...Elle est où mon adolescence? Celle dont on parle dans les films. Les adultes disent qu'on est paresseux et inutiles, qu’on prend des mauvaises décisions et qu’on se crée des excuses pour ne pas faire les choses. Mais, ils ne comprennent pas que parfois, ça fait mal et qu’on veut oublier une partie de cette douleur que l’on a au fond de la poitrine..."

Camille Charbonneau - École secondaire Augustin-Norbert Morin
Camille
École secondaire Augustin-Norbert Morin
Crise mondiale Covid-19

J’avais 15 ans au début

"...Je me demande des fois où j'en serais s’il n’y avait pas eu cette pandémie. Peut-être que je n’aurais pas développé de l’anxiété, que je n’aurais pas passé par une mini-dépression..."

Jeanne Cantin - École secondaire Augustin-Norbert Morin
Jeanne
École secondaire Augustin-Norbert Morin
Crise mondiale Covid-19 , École

Hommage à nous, les élèves

"...La rentrée était effrayante. Nous ne savions pas vraiment comment elle allait se dérouler et quelles seraient les règles précises que nous allions avoir à affronter. Nous sommes venus à l’école dans l’ignorance..."

Justine Marcil - École secondaire Augustin-Norbert Morin
Justine
École secondaire Augustin-Norbert Morin
Crise mondiale Covid-19 , Stress

Aucune porte de sortie?

"...Sur le coup, je n’ai pas réalisé et encore aujourd’hui, je me demande bien si c’est un cauchemar fictif. L’inquiétude dans la voix des gens, puis moi qui semble perdue dans tout ce chaos..."

Opale Therrien - École secondaire Augustin-Norbert Morin
Opale
École secondaire Augustin-Norbert Morin
Crise mondiale Covid-19 , Stress

C’est la vie

"...Je ne préfère même pas imaginer dans une semaine, parce que ce sera sans doute l’apocalypse. Tout le monde aura commencé à se ronger les ongles et à s’arracher les cheveux. Ce sera… Stressant..."

Mathilde Pradeloux-Amherd - École secondaire Augustin-Norbert Morin
Mathilde
École secondaire Augustin-Norbert Morin