Aimez notre page
Suivez nous sur

La deMOIs'aile

École secondaire Curé-Mercure

Tous les articles de

Justine Lortie

Justine Lortie, c’est moi. En fait, c’est mon nom. Ce qui donne l’impression aux gens de me connaître. Je suis une élève studieuse de 16 ans, en 5e secondaire. J’essaie toujours d’équilibrer le coté académique, sportif, social et émotionnel dans ma petite vie qui semble si bien rangée, sous les yeux des curieux. Je dois dire que j’ai presque réussi. Mes émotions font autant partie de moi que mes mains ou mon cœur le font. Je viens de sortir d’une relation qui m’a fait rencontrer une des plus belles personnes de ma vie. J’ai également perdu un ami extraordinaire au suicide et je crois que rendre les gens plus réceptifs à ce genre d’évènement pourrait changer beaucoup de choses dans beaucoup de vies.

Voir tous les articles de la : École secondaire Curé-Mercure

Justine Lortie
Passionnée

Moi, mais...

Lire plus

(...) Je crois savoir qui je suis, mais suis-je autre ? Mes craintes alimentent ma rage cachée comme l’obscurité lors d’un cauchemar. Je n’y vois rien. On dit que le temps arrange les choses, pourtant je ne vois pas la fin. (...)

Assumée

L'effet papillon

Lire plus

"...Malheureusement, les tornades peuvent aussi facilement se produire dans nos vies. Les gens et surtout les adolescents, selon moi, ne sont souvent pas conscients de la gravité de leurs paroles et gestes, aussi banals peuvent-ils paraître..."

Assumée

Ouvrir les yeux

Lire plus

"...Alors, auprès de qui, notre confiance doit-elle se réfugier? Selon moi, l’espoir est notre sauveur. Il faut toujours garder espoir et croire qu’un jour ce sera moins pire. Moins insoutenable..."

Assumée

La folie du temps des fêtes

Lire plus

"...On a beau être entourée par millier, on peut se sentir seule au monde. Parler pour parler alors que personne n’écoute vraiment. J’ai une pensée pour chacun d’entre vous qui, parfois, ont un moment. Ce moment-là ... vide..."

Assumée

Petite fleur

Lire plus

"..." Laisser aller. C’est le seul moyen. Pleurer, crier de toutes vos forces. C’est à ce moment que vous saurez que la tristesse a laissé sa place à la nostalgie. "..."