Aimez notre page
Suivez nous sur



École secondaire Augustin-Norbert Morin

Projet de mémoire d’une étudiante de maîtrise en psychoéducation de l’UQO
« Le temps qui passe »
Passionnée

« Le temps qui passe »

Voyez-vous le temps passer? Vous me croirez peut-être folle, mais parfois, j'ai l'impression qu’il passe plus vite qu’à la normale. Qu’on le voit à peine défiler et qu’on ne peut point en profiter.

 

Le pire dans tout ça, c'est qu’on ne s'en rend même pas compte, mais moi, je l'ai vu. Je l'ai vu aller beaucoup trop vite. Comme de l'eau qui coule entre nos doigts, chacun d'entre nous essaye de l'attraper. Tel un chasseur envers sa proie, chacun essaie de se l’arracher, de le garder pour soi. Nous passons notre temps à récupérer le temps, mais il se cache, il  joue avec nous.

 

Pourquoi a-t-on souvent l'impression de ne pas terminer ce que l'on a commencé? Pourquoi le temps va-t-il si vite à quelques moments? Il va trop vite pour nous. Aussi vite que le Goliath à La ronde, aussi vite qu'une fusée prête à décoller ou qu'une Ferrari à 200km/h sur une autoroute vide.

 

Mais celui-ci n'a pas à être blâmé.... Nous sommes idiots de toujours remettre les choses au lendemain, nous ne prenons pas le temps de vivre. Qu'est-ce qui vous dit que nous serons encore là demain? Nous passons notre temps à précipiter les choses sans même les admirer. Tout ça, justement par peur de manquer de ce fameux temps. En fait, au moment où on aura enfin compris, au moment où on voudra enfin profiter de cette précieuse chose qu’est le temps, il sera trop tard.

 

Mais suffit-il de comprendre comment il fonctionne?

Moi, j'ai compris. J'ai arrêté de perdre mon temps à en trouver. J'ai décidé de construire moi-même celui qu'il me faut. J'ai décidé d'arrêter de le gâcher. J'ai décidé d’en profiter et de marcher à la place de courir. J'ai décidé de profiter de ce que je vois et de ce que je vis avant qu'il ne soit trop tard.

J’ai simplement décidé de rendre le peu de temps que j’ai valable, et de vivre à la place de survivre.

 

Océane

Océane Théorêt

Je me présente, Océane Théorêt, âgée de 16 ans (bientôt 17) et je suis en 5e secondaire à l’école Augustin-Norbert Morin. Passionnée par la musique et l’écriture depuis longtemps, j’y consacre la plupart de mes temps libres. D’autant plus à apprécier les œuvres des autres, qu’à m’exprimer au travers des miennes, c’est ce qui me libère du quotidien monotone, parfois lourd, dans lequel on vit. J’aimerais faire partie du projet «La deMOIs’aile », car ça me permettrait de partager, avec ceux qui m’entourent, cette passion qu’est l’écriture ainsi que l’émotion et le questionnement que celle-ci procure.

Océane Théorêt - École secondaire Augustin-Norbert Morin