Aimez notre page
Suivez nous sur

La deMOIs'aile

École secondaire Augustin-Norbert Morin

Projet de mémoire d’une étudiante de maîtrise en psychoéducation de l’UQO
Ma vision de l’école
Assumée

Ma vision de l’école

Je suis une personne qui a de la facilité à l’école et j’en suis extrêmement reconnaissante car, selon moi, avoir de la difficulté au niveau académique, c’est injuste. Je n’ai pas choisi ou fait beaucoup d’efforts pour être bonne à l’école. C’est juste que le système scolaire actuel est conçu pour des personnes comme moi. Laissez-moi vous expliquer.

Il existe 8 types d’intelligence: logico-mathématique, spatiale et visuelle, naturaliste, corporelle, interpersonnelle, verbo linguistique, musicale et intrapersonnelle. Pourtant, l’école n’en valorise que 2, soit les intelligences logico-mathématique et verbo linguistique. Donc, si un élève n’a pas ces intelligences en dominance, il part « défavorisé ». Nous possédons toutes ces formes d’intelligences, mais dépendant de chaque individu, certaines ressortent plus.

Quand on est enfant, adolescent et parfois jeune adulte, l’école représente une énorme partie de notre vie, car on y passe 5 jours / semaine, sans compter les devoirs et l’étude. De plus, l’école est souvent une source de stress, car nos notes ont un impact sur notre futur et, pour moi, elles ont aussi un impact sur mon présent, mon estime, ma valorisation par moi-même et par mes parents. Ça doit donc être difficile de rester positif et motivé dans tous les aspects de ta vie quand tu échoues dans un des aspects les plus importants.

 Malheureusement, l’obtention d’un diplôme d’études secondaires est souvent essentielle pour poursuivre des études et avoir un bon travail qu’on aime. Pourtant, je doute fort qu’une éducatrice ou qu’un mécanicien ait besoin de leurs mathématiques et leur français de secondaire 5 pour effectuer un bon travail.

Je ne fais pas juste chialer pour chialer, j’écris ce texte, car même si je suis une élève forte, je pense que l’école devrait modifier certaines choses.

Premièrement, je pense que l’art et le sport devraient occuper une plus grande place dans nos écoles. Puis finalement, je pense que les prérequis pour pouvoir faire un DEP ou aller au cégep devraient être revus.

Pour conclure, l’école peut quand même être enrichissante, vivifiante et souvent, ça permet de vivre plein de belles expériences. J’aime aller à l’école. Je suis bien là-bas, j’aime mes amis, apprendre et ça me permet de me développer en tant qu’individu. Ça serait incroyable si plus de personnes pouvaient se sentir comme moi. Tout ce que je pense, c’est que les cours proposés pourraient être plus diversifiés pour aller rejoindre le plus d’élèves possibles.

Bref, même si parfois ça peut être difficile, il faut garder confiance en soi et essayer de rester positif parce qu’il n’y a pas que l’école dans la vie!

Mathilde Vachon

 

Mathilde Vachon

Salut moi, c’est Mathilde, j’ai 15 ans presque 16 et je suis en 4e secondaire. Je trouve difficile de me décrire parce que je me rends compte que je n’ai pas vraiment de passion. J’aime quand même plein de choses comme le ski et surtout, voyager pour découvrir de nouveaux endroits, apprendre et rencontrer de nouvelles personnes. Je suis quelqu’un qui essaye toujours d’être positive et portée vers les autres. J’ai tellement de choses à dire et je trouve que l’écriture est le moyen parfait pour le faire!

Mathilde Vachon - École secondaire Augustin-Norbert Morin