Aimez notre page
Suivez nous sur



École secondaire Augustin-Norbert Morin

Projet de mémoire d’une étudiante de maîtrise en psychoéducation de l’UQO
Ma vie, Mon diagnostic
Assumée

Ma vie, Mon diagnostic

Au cours de notre vie, on ne souhaite jamais qu’un diagnostic tombe sur nous. Je me suis toujours dit que ma vie serait simple, sans embuche et que je n’aurais aucun problème de santé. Malgré cela, il y a 6 ans un diagnostic est venu chambouler ma vie, celui du TDAH (Trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité).

Au départ, dans ma tête, je m’imaginais toutes sortes de choses, allais-je avoir encore des amies? Est-ce que j’étais malade ? Ou bien est-ce que je vais mourir? Tous ces scénarios me rendaient très anxieuse. C’est lorsqu’on m’a informée de ce qu’était vraiment le TDAH, que toutes ces pensées se sont dissipées. J’ai vite compris que je n’avais pas une maladie, mais bien une différence. Cette différence n’allait pas toujours me nuire pour le reste de mes jours, elle serait également positive et elle m’apporterait plusieurs opportunités de vie.

Dans mon diagnostique, on ne retrouve pas d’hyperactivité, donc ce qui fait de moi, une TDA pure et dure. Pour mon entourage et moi, cette nouvelle est venue confirmer plusieurs doutes qui me causaient un peu plus d’ennuis à l’école. J’avais beaucoup de difficultés en classe, autant au niveau de l’attention, mais aussi au niveau de la performance scolaire. C’est pourquoi, nous avons décidé de me médicamenter afin de pouvoir m’aider plus particulièrement à l’école, mais aussi dans ma vie en général.

Depuis ce jour, ce serait mentir de dire que ma vie a été comme sur des roulettes puisqu’au contraire, c’est 6 dernières années n’ont pas été des plus faciles. J’ai appris, connu et démystifié le TDA sur toutes ses formes et il m’en reste beaucoup à apprendre puisque cette petite différence fera partie de moi pour le reste de ma vie. Mon TDA a fait de moi une personne plus confiante, une personne plus enjouée, qui croque dans la vie à pleines dents et il a fait surtout de moi, une meilleure personne. Merci la vie !

Daphné

Daphné Bergeron

Salut à toi! Je me présente, Daphné Bergeron, 16 ans et je suis en concentration Danse en 5e secondaire. Ayant comme bagage, un déficit de l’attention et une participation à la troupe de danse parascolaire de mon école, on me décrit comme étant une fille très versatile et impliquée dans ce que j’entreprends. Côtoyant ma maman chaque jour à l’école, j’ai vite compris que les nombreuses caméras de surveillance arborant les plafonds de l’école ne servaient plus à rien, puisque j’avais la mienne, une caméra personnelle, nouveau genre, qui enseigne l’éthique 40 heures/semaines, mais qui me laisse quand même un peu d’air. J’ai de la créativité dans le tapis et soif de nouvelles aventures. Qui sait, ce nouveau projet m’apportera la chance de me découvrir et même de me redécouvrir une facette à la fois.

Daphné Bergeron - École secondaire Augustin-Norbert Morin