Aimez notre page
Suivez nous sur

La deMOIs'aile

École secondaire Curé-Mercure

Boom!
Passionnée

Boom!

Surement plusieurs ont entendu parler du proverbe « Crever l’abcès », proverbe qui est bien utilisé, mais que les personnes détestent faire la plupart du temps. Je crois qu’avec nous, les ados, c’est un sujet assez délicat. Nous sommes de petites bombes à retardement qu’un rien peut nous faire éclater. Surtout, les ados qui accumulent trop en se disant qu’il y a toujours de la place pour en prendre plus, mais tôt ou tard nous regrettons puisqu’on éclate et pas souvent de la façon dont nous aurions aimé.

Je suis une de ces personnes qui veut en prendre plus que ce qu’elle peut vraiment faire et plus le temps avance, plus je me rencontre que cela me fait plus de mal que de bien.

Nous avons le droit de dire ce que nous avons à dire aux autres. Lorsqu’il y a un problème, il faut en parler, même si ça peut sembler délicat à aborder, mais il faut le faire. Les filles nous avons tendance à nous « bitcher » dans le dos au lieu de se dire les choses en face et c’est triste à voir puisque plusieurs belles amitiés sont détruites, aussi surprenant que ce puisse être les garçons font la même chose!

Donc, chacun de notre côté, nous attendons tous après tout le monde pensant qu’ils sont des génies et qu’ils vont lire dans nos pensées pour savoir qu’il y a un problème, mais personne n’a la capacité d’aller chercher l’information dans nos têtes, il faut se parler, communiquer.

Parfois, nos écrans nous aveuglent tellement que nous croyons qu’ils peuvent tout régler, puisque c’est tellement plus facile de se parler par message que dans la vraie vie que les gens préfèrent cette option, mais c’est un couteau à double tranchant, car une seule mauvaise interprétation peut faire dégénérer une conversation complète.

Un autre côté de la médaille est les relations avec nos parents. J’ai remarqué qu’à notre âge, nous pouvons les critiquer un peu trop partout sans s’en rendre compte qu’ils font de leur mieux. Quelqu’un m’a dit il n’y a pas si longtemps : « Il n’y a pas de livre pour apprendre à être parents! » et c’est totalement vrai!

Je crois qu’il faudrait leur parler davantage à la place d’être de petites bombes dans la maison avec une rage parfois démesurée. Ce n’est pas toujours les autres autour de nous le problème, parfois il faut seulement changer notre vision des choses. Une seule personne peut changer tout un monde…

Maryjane

Maryjane Séguin

Je m’appelle Maryjane Séguin, j’écris depuis ma tendre enfance, c’est mon passe-temps depuis toujours. J’écris des histoires, ma façon de penser, mes sentiments tout ce qui peut me donner l’envie de poser mon stylo sur une feuille de papier. Je suis une personne qui ne parle pas beaucoup, mais qui peut tout entendre. Je suis discrète et peu connue des autres ce qui me va très bien. Beaucoup de gens viennent se confier à moi pensant être seul dans leur malheur, mais le monde est tellement plus grand. Comme je leur dis toujours, « Ce qui se passe dans cette tête-là, ça s’explique par des mots, il faut seulement prendre les bons ». Chaque fois, ils rigolent, mais au final tout peut se dire même si ça sort un peu croche. C’est ce que j’aimerais prouver à travers mes textes!

Maryjane Séguin - École secondaire Curé-Mercure