Aimez notre page
Suivez nous sur

La deMOIs'aile

École secondaire Curé-Mercure

Haaaaaaaaa, l'Amour
Assumée

Haaaaaaaaa, l'Amour

Depuis ma tendre jeunesse, je m’attache à n’importe qui extrêmement rapidement. Un seul regard suffit pour que je tombe éperdument amoureuse. Vous savez, le sentiment d’aimer quelqu’un plus que sa propre vie? C’est celui que je ressentais face à un peu n’importe qui. Aujourd’hui, avec le temps, j’ai appris à me fonder une carapace, sans savoir que cela allait nuire à mon estime. J’ai su être amoureuse de certaines personnes qui ne se doutaient aucunement à quel point c’était si simple de tomber en amour avec elles. Je suis le genre de fille, et probablement pas la seule, à avoir peur de tout: la solitude, décevoir les gens que j’aime, me faire remplacer, perdre l’amour de ma vie, etc. Je faisais confiance en n’importe qui, sans trop penser aux conséquences que cela pouvait m’apporter. On m’a toujours répéter : «Chaque chose en son temps», on m’a toujours dit que la confiance en soi était la clé du bonheur, parce qu’effectivement, être heureuse et aimer une autre personne sans s’aimer soi-même est pratiquement impossible.

 

Au début de l’année, j’ai décidé de mettre mon pied par terre et de me prendre en main. J’ai, par la suite, rencontré la personne qui a complètement chambouler ma vie. Depuis, elle m’a apprise à faire des efforts ainsi qu’à être disciplinée pour obtenir ce que je voulais. Elle m’a également apprise à mettre mes peurs de côté et d’enfin faire face à la réalité. Je ne vous cacherai pas que j’avais terriblement peur. Je me demandais sans cesse si cette personne m’aimait pour qui j’étais réellement, si un jour, elle allait avoir le courage de m’abandonner, si elle m’aimait autant que je l’aimais, si elle se battait jusqu’à son dernier souffle pour moi, parce qu’en effet, moi, oui, j’étais prête à ça. J’avais la tête remplie de questions que je ne pouvais malheureusement pas répondre.

 

Au début de notre relation, j’avais une confiance en moi d’environ -100/100, mais, avec le temps, en grandissant avec lui, j’ai appris à gagner cette confiance-là, à m’aimer au plus profond de mon coeur parce que je le savais, depuis les premiers mots que nous nous étions échangés, que cette personne-là, je voulais l’aimer plus que je m’aimais, alors j’ai donné le 100% de moi-même pour arriver à mon seul et unique but : être heureuse avec quelqu’un d’autre que moi. Je m’étais lancée ce défi-là, c’était comme me lancer en bas d’un pont en espérant qu’il soit là, en bas, pour me rattraper et me féliciter. Avec joie, il était là et c’est à ce moment précis que j’ai su que ce gars-là allait changer ma vie à tout jamais.

 

Mélodie Collon

 

Mélodie Collon

Bonjour, je m'appelle Mélodie, j'ai 15 ans et je suis en 4e secondaire. Depuis que je suis toute petite, le sport et l'écriture est, pour moi, la meilleure façon de m'exprimer ainsi que de me libérer de certains sentiments incontrôlables. À la suite du décès de mon ex, j'ai énormément écrit sans savoir que cela allait me faire autant de bien. J'aimerais donc pouvoir partager avec toutes celles qui en ressentent le besoin, tous les trucs nécessaires afin d'être bien avec soi-même, les leçons de vie que j'ai apprises, ainsi que de me libérer de toutes les petites tornades en moi qui refont parfois surface.

Mélodie Collon - École secondaire Curé-Mercure