Aimez notre page
Suivez nous sur

La deMOIs'aile

École secondaire de Mirabel

CJE Mirabel PREL Québec
À ceux qui ont pris la porte
Assumée

À ceux qui ont pris la porte

Aujourd’hui, tu ouvres un lien en espérant lire un de mes textes. Aujourd’hui, tu apprends que c’est le dernier, le dernier de la deMOIs’aile... Je veux dédier ce dernier texte aux gens, ami(e)s, proches, avec qui je n’ai malheureusement plus contact.

Plusieurs se demanderont pourquoi je consacre du temps à des personnes qui ont décidé de sortir de ma vie et plusieurs comprendront. Les phases de guérison se font en plusieurs temps, tu ne te réveilles pas du jour au lendemain guéri de tes blessures de peine d’amour, d’amitié, de famille, etc. Ce serait trop facile!  J’peux pas dire que je l’ai toujours eu facile, surtout durant les deux dernières années, mais j’peux pas dire que je les ai rendues faciles non plus!

Cela s'adresse aux trois garçons qui sont entrés dans ma vie, qui m’ont fait vivre mes premières fois et certaines de mes dernières fois, qui m’ont appris et qui m’ont aimée pour la personne que j’étais. Malgré ma dépression, mon changement physique, mon problème d’alimentation, mes millions de questions, certains ont réussi à me faire sentir bien, à me montrer ma juste valeur et à me donner la force que je n’avais pas dans certains moments. J´pouvais être insupportable, hein? J’avais cette mauvaise manie de toujours ramener toutes les p’tites erreurs, une par une, et c’est la raison pour laquelle je vous remercie de m’avoir
accompagnée pendant quelque temps.

À mes anciennes amies, je m’excuse du plus profond de mon être pour tout. Certaines ont préféré choisir un chemin différent et m’ont complètement délaissée dans les moments les plus difficiles de ma vie... Je ne saurais pas dire que je vous pardonne, mais je comprends que l’erreur est humaine.

Et toi, meilleure amie, je veux que tu saches que c’pas évident de continuer mon chemin sans toi. Tu m’as quand même accompagnée pendant un bon bout d’ma vie. T’as toujours été là quand tout me lâchait, j’t’en serai infiniment reconnaissante. J’m’excuse de t’avoir rendu la vie pénible par moment...

Je ne crois pas que je serais en mesure un jour de vous oublier, d’être d’accord avec les changements qui se sont faits, puisque malgré tout, je continue de vous aimer d’un amour différent pour chacun. J’ai le coeur gros, très gros et certains me manquent énormément.

Aujourd’hui, certains ont ouvert un lien dans lequel ils se sont reconnus. Aujourd’hui, chacun ouvrait un lien de la deMOIs’aile, que j’ai écrit sans réellement savoir que c’était la dernière fois. 

À ceux qui ont fait partie de ma vie, je ne vous oublie pas et je vous dis merci.
« I will always remember you! »

Léanne

Léanne English

On peut se dire salut? Je ne sais pas pour toi (ou pour vous?), mais je pense que ce serait mieux!  

Je m’appelle Léanne, Gretchen pour les intimes (t’sé la fille dans « Means girl »? Y parait qu’on se ressemble…) J’ai 16 ans, je suis en 4e secondaire  pis j’ai « ben » des trucs à dire. Souriante et généreuse sont les qualités, qui je crois, me décrivent le mieux. Ouin pis j’aime « ben » ça chialer aussi….Mettons que du filtre, ce n’est pas ce que mes  parents m’ont le plus offert…J’aime bien écrire et faire part de comment je me sens ou de ce que je vis. Ça m’aide beaucoup. Aussi, tu sais les productions écrites de 300 mots qu’on doit faire en français et que personne n’aime? Ben moi, j’aime vraiment ça!:)

Léanne English - École secondaire de Mirabel