Aimez notre page
Suivez nous sur



École secondaire Augustin-Norbert Morin

Projet de mémoire d’une étudiante de maîtrise en psychoéducation de l’UQO
La douance, ce « don » qui affecte mon parcours scolaire
Découragée

La douance, ce « don » qui affecte mon parcours scolaire

Je fais ce dernier texte sur un sujet que j’ai déjà abordé: la douance. J’en ai vaguement parlé et maintenant, je retourne à la charge pour parler de comment ce « don » affecte mon parcours scolaire.

Plus jeune, l’école avait toujours été facile. Je ne faisais aucun effort et j’arrivais quand même à surpasser la majorité de mes camarades. Presque aucune étude, rien, mais je recevais de très bonnes notes et j’étais enviée de mes amis.

Environ 10 belles années ont passé de cette façon et soudain, la 4e secondaire m’a frappée de plein fouet. Je n’ai jamais eu autant de misère. Je n’ai pas eu l’habitude de faire des efforts et maintenant, je suis en train de me planter royalement. Je passe de meilleures notes de la classe à couler certaines matières et c'est dur, très dur. 

Ce n’est pas que je sois paresseuse ou idiote, j’en suis simplement incapable. Je n’ai aucune motivation, et sans motivation, je ne peux pas avancer. On m’a dit que le taux de décrochage chez les surdoués était assez élevé et j’ai peur, j’ai peur de ne pas être capable.

J’essaie de me reprendre en main, de faire des efforts pour y arriver, mais ça me semble impossible. Ma concentration est tout simplement morte, chaque classe est plus dure que la précédente et j’ai l’horrible impression d’être médiocre. Je n’arrive pas à avancer, j’ai l’impression de couler.

Je me sens dans une impasse et je ne vois pas comment m’en sortir. La douance n’est pas complètement rose, elle a son lot de mauvais côtés et elle peut rendre la vie très difficile...

Zoé

Zoé Jutras

Qui est-ce que je suis? C’est une assez bonne question et, étant toujours en recherche de moi-même, je ne suis pas vraiment certaine de la réponse. Alors voilà, je me présente : Zoé Jutras, jeune fille de 15 ans, étudiante en 4e secondaire à Augustin-Norbert Morin. Je peux paraitre banale, une simple fille parmi tant d’autres, mais j’ai ma petite particularité : j’ai une douance. En d’autres mots, je suis surdouée. Bon, dit comme ça, je peux sembler narcissique, mais ce ne sont pas des paroles en l’air. J’ai besoin de changements dans l’éternelle routine qu’est ma vie. Une nouvelle aventure, un défi personnel, voilà comment je vois le projet « La deMOIs’aile ».

Zoé Jutras - École secondaire Augustin-Norbert Morin