Aimez notre page
Suivez nous sur

La deMOIs'aile

École secondaire Curé-Mercure

Découragée

Les parents

Quand tu me cries par la tête, en me disant de baisser le ton ou que tu me dis que je devrais avoir un bon langage, parce que les mots qui sortent de ma bouche ne sont pas beaux et qu’ensuite, j’entends : « Esti »…

J’entends constamment du négatif, pas nécessairement à mon égard, mais quotidiennement, ça vient lourd. Mais, quand on vous écoute parler depuis nos 16-17 ans et qu’on agit de certaines façons, c’est qu’on apprend de vous.

Quand on ne va pas bien et qu’on n’a pas envie de parler, puis que vous nous rentrez dedans parce qu’on n’a pas fait ce que vous nous avez demandé… On dirait que vous ne comprenez pas.

On m’a toujours dit : «Ta mère, c’est une mère exceptionnelle ». On me dit aussi : «Tu es chanceuse et t’as un peu trop tout ce que tu veux». Écoute, si tu penses que c’est facile pour moi d’obtenir ce que j’ai, je me bats comme vous. Si tu penses que dans toutes les familles, c’est comme ça tu te trompes.

Si tu me connais, tu sais que j’ai une attitude et un caractère de merde. Des fois, ma mère me regarde agir quand je suis fâchée, puis elle rit. Elle rit parce qu’elle me trouve pas possible, mais maudit qu’elle m’aime. Ça, c’est de l’amour inconditionnel et c’est la plus belle chose qui soit.

Avant, les parents n’étaient pas aussi proches de leur enfant, ils ne parlaient pas des sujets importants avec leurs enfants parce que c’était tabou et mal vu. Je réalise qu’être si proche avec sa mère et parler autant ce n’est pas pour tout le monde. Ma mère et moi avons une relation énormément proche, mais énormément explosive. Le genre de relation qu’elle te gosse à mourir, vraiment à un niveau élevé, mais qu’à des moments, tu l’adores parce que c’est un amour.

Notre communication fait en sorte que notre relation ne pète pas au frette parce qu’on va se le dire, je suis vraiment dur à vivre. Ton frère, ta soeur même s’ils sont insupportables, tu vas l’aimer, pis ils vont t’aimer. Les conneries, les chicanes ne changeront jamais l’amour que vous avez. La famille, tu ne la choisis pas, mais c’est pour toujours et elle sera fidèle.

Laurence

Laurence Gauthier

Bonjour, moi c’est Laurence, j’ai 16 ans et je suis en 5e secondaire. Je suis une fille sensible, près de ses émotions et j’ai un TDAH, avec impulsivité. Disons que ça ne m’aide vraiment pas! J’aime les gens sympathiques, l’adrénaline, voyager et discuter, c’est ce que j’aime le plus. J’aime être seule avec moi-même et en même temps, j’adore être entourée. J’aimerais faire partie de « La deMOIs’aile » parce que j’ai tendance à vivre mes émotions de façon intense, mais sans vraiment m’exprimer. Je veux partager ce que je ressens avec d’autres. Je n’ai pas eu l’habitude de m’ouvrir comme ça et je crois que ça pourrait seulement me procurer du bien. Peut-être faire de nouvelles rencontres et entendre ce que les autres ont à raconter.