Aimez notre page
Suivez nous sur

La deMOIs'aile

École secondaire Curé-Mercure

Assumée

Le sais-tu à quel point tu es significatif pour l’avenir de ton enfant?

Si j’écris ces lignes, ce n’est aucunement pour dire ce qui n’a jamais été dit. Je le fais parce que… je le sens et je suis comme ça!

Pour vous mettre en contexte: je travaille dans une école secondaire comme technicienne en loisir depuis plusieurs mois. J’ai eu la chance au fil des semaines, de rencontrer des jeunes de toutes sortes. Quand je dis de toutes sortes, c’est vraiment l’cas! En général, je m’intéresse sincèrement aux gens. Je suis curieuse et je m’informe sur eux. Je le fais sans but précis.

Au cours de ces discussions je me suis attachée à certaines personnes, qui normalement, suscitent plutôt du dédain de la part de leurs pairs et dans un sens, je les comprends! Ils font tout pour être désagréables. Mais quand on prend le temps de s’intéresser à eux, on voit des jeunes adolescents avec un bon cœur qui ont été écorchés par la vie, plus qu’on ne peut se l’imaginer.

On se dit: ok… voir qu’un parent ne se rend pas compte des dommages qu’il cause à son enfant? Bien, c’est ça l’affaire! Non ils ne s’en rendent pas compte. Ils sont souvent  eux-mêmes, le produit de parents négligents. Ils ont souvent des troubles de consommation, de santé mentale et j’en passe. Ils ne peuvent pas donner ce qu’ils n’ont pas, c’est-à-dire : de l’estime de soi, de l’amour, de l’encadrement. Ces parents sont tellement centrés sur leur mal-être qu’ils oublient qu’ils sont leur propre ennemi et qu’ils détruisent sur leur passage les liens qu’ils ont avec les autres.

Un enfant aime ses parents inconditionnellement. Un enfant accepte ses parents comme ils sont. Peut-être trop même. Je ne pense pas que je peux changer ces parents-là. Parce que ce sont des personnes qui ne font pas d’introspection, qui ne se remettent pas en question. Pour eux, les coupables, ce sont les autres!

Je parle plutôt à vous; les parents qui font de leur mieux pour que leurs enfants se sentent aimés, écoutés, considérés. Personnellement, je ne pense pas pouvoir sauver ma fille de tout. Mais je crois sincèrement qu’en lui donnant de l’amour plus qu’il ne lui en faut, de passer du temps avec elle, de jouer avec elle, de cuisiner avec elle, de lui dire combien elle est importante pour moi mais aussi pour bien du monde, c’est bon pour elle. Je pense qu’avec cette base elle s’éloigne de la délinquance. Ce n’est pas gagné d’avance mais je compte rester vigilante tout le long de sa vie, m’intéresser à elle, l’informer sur les conséquences de la drogue, l’alcool, la cigarette, la violence etc. C’est ça faire sa job de parent, non?

Alors toi parent qui fait de ton mieux, sache que ce que tu fais c’est d’une importance capitale. Tu fais les fondations d’un futur adulte sain. C’est le rôle le plus important de notre vie.

Pour revenir à ces jeunes qui souffrent et qui sont sortis “du cadre”, je vais continuer à m’intéresser à eux. Je souhaite être un adulte sain et significatif pour eux. Je ne pense pas changer le monde mais je compte toujours bien écouter ces jeunes et leur ouvrir ma porte de bureau.

Partager mes pensées avec toi, ça me fait du bien!

Marie-Eve Béland

Bonjour, mon nom est Marie-Eve Béland, j’ai 35 ans et je suis technicienne en loisir à l’école secondaire Curé-Mercure. J’ai une fille de 5 ans, Mia. Elle est ma plus grande fierté et sans contredit, mon être humain préféré. J’ai un amoureux qui a 2 garçons de 6 et 7 ans et ensemble, nous formons la plus belle famille reconstituée du monde! 

J’ai plusieurs champs d’intérêts : La musique, la course, l’organisation d’événements, échanger sur divers sujets avec les gens, lire et j’en passe!