Aimez notre page
Suivez nous sur

La deMOIs'aile

École secondaire Augustin-Norbert Morin

Projet de mémoire d’une étudiante de maîtrise en psychoéducation de l’UQO
Fidèles, chaque mois
Assumée

Fidèles, chaque mois

Un matin, alors que j’étais encore enfant, elles sont arrivées dans ma vie et du jour au lendemain, j’étais devenue une toute petite femme. La première fois que vous êtes débarquées, j’ai vu ma vie basculée... Mais comment allais-je survivre à cette semaine? Les tampons, c’était hors de question, puis est venu le jour où les serviettes ont pris le bord et où j’ai enfin pu vous oublier l’espace d’un instant. C’était un problème de résolu, seulement, j’étais loin de me douter que désormais, j’allais entendre une même phrase, toutes les fois où j’allais sortir un peu de mes «gonds»!!! «Est-ce que t’es dans ta semaine ?» NONN et s’il vous plait les gars, on est tannées d’entendre cette phrase. Oui, nos hormones sont dans le tapis, mais ce n’est pas nécessairement à cause de ça, c’est juste qu’on est un peu plus à fleur de peau!!! Avoir ses règles, c’est quelque chose qui devient honteux dès l’instant ou du sang apparait chaque mois. Pourtant, c’est un phénomène qui est totalement normal parce que chaque femme passe par là. Mon dieu, personne ne doit voir nos tampons ! On les sort de notre sac, puis vite vite vite, on les cache sous notre chandail en espérant que personne ne nous ait vues... Franchement les filles, il faut qu’on assume un peu que notre corps est fait comme ça! 

 

Bien évidemment, même si les règles sont quelque chose de honteux, la transformation de notre corps l’est encore plus !!! C’est à ce moment-là qu’on devient aussi critique envers nous-mêmes, car tous les regards et les mots méchants commencent. Parlons-en de nos fameux seins, on s’en plein tous les jours et dieu sait que ceux des autres sont plus beaux. Quand j’étais plus jeune, je les voulais plus gros et toutes celles qui en avaient plus que moi chialaient qu’elles en voulaient moins ou bien les comparaisons embarquaient. C’est là que je me suis dit que les miens me plaisaient bien après tout... Cependant, c’est une étape qui est très gênante pour certaines d’entre nous et qui peut l’être pour le restant de sa vie, mais il ne faut pas !! Peu importe qu’ils ne soient pas exactement comme tu les voudrais, il faut les accepter tels qu’ils sont et apprendre à vivre avec eux et les aimer parce qu’ils sont parfaits, peu importe la forme ou la taille. 

 

La société nous brime un peu dans notre féminité et je trouve ça vraiment triste parce que nous n’avons aucun contrôle sur nos règles et sur ce qu’elles font de nous!!! Mesdames, il faut qu’on arrête de nous cacher par peur des regards ou des mots... Vous n’êtes pas vulgaires si vous avez de gros seins et que vous avez envie de mettre une camisole!! Le sang, ce n’est pas quelque chose de sale au contraire, notre cycle menstruel nous permet de donner la vie!! 

 

Donc, être une femme ne devrait JAMAIS être quelque chose de honteux ou de plate. Même si elles peuvent être chiantes et insupportables, elles seront toujours fidèles et c’est à nous de les écouter et d’apprendre à vivre avec elles, car un jour elles nous donneront peut-être le plus beau cadeau de notre vie. 

 

Assumez la belle femme que vous êtes en train de devenir ou celle que vous êtes déjà!! 

 

                           Mégane Emmanuelle xx

 

Mégane Emmanuelle English

Je me nomme Mégane Emmanuelle English, j’ai 16 ans et je vis présentement la dernière année de mon secondaire en Danse Études. On pourrait me décrire comme étant une personne altruiste, souriante et avec un gros caractère. Depuis toute petite, je ne fais que parler, mais tout est différent lorsqu’il est temps d’exprimer mes émotions. C’est comme ça que l’écriture est entrée dans ma vie! Elle a toujours été mon échappatoire et lorsque j’ai quelque chose d’important à partager, je sors mon crayon et mon bout de papier. La deMOIs’aile serait, pour moi, une façon d’assouvir mon besoin d’écriture et en même temps, de partager ma vision et mes opinions sur des sujets qui touchent mes valeurs profondes. Qui sait, peut-être que je saurais toucher certaines d’entre vous!

Mégane Emmanuelle English - École secondaire Augustin-Norbert Morin