Aimez notre page
Suivez nous sur

La deMOIs'aile

École secondaire Augustin-Norbert Morin

Projet de mémoire d’une étudiante de maîtrise en psychoéducation de l’UQO
Argent + argent = ?
Assumée

Argent + argent = ?

Argent argent et argent. L’argent est partout, il donne sens et « gérabilité » à la vie. Sans l’argent, qu’est-ce qu’on serait ? D’après moi : des animaux sauvages avec des cervelles de chèvre. L’argent a changé le monde d’avant à jamais, c’est à cause de lui que nous sommes et que nous serons.

« Money, it’s a crime. Share it fairly but don’t take a slice of my pie », une sentence prononcée par le talentueux et étrange groupe Pink Floyd. En écoutant ses paroles, j’ai compris comment la monnaie n’est prise à la légère par absolument personne. Les billets et les sous ont l’honneur d’avoir créé les pires conflits de toute notre existence. J’ai bien hâte de voir où cet argent nous mènera... Pensons-y, c’est drôle de constater que des simples et petits bouts de papier peuvent capter l’attention de nous tous.

« Donne-moi ton fric, allez donne-moi ton fric ! », nous crient-ils quand il est temps. La violence peut même être la suivante si nous ne réalisons pas leur souhait. D’après eux, l’argent paye, gère, mais surtout crée.

Encore là, on cherche le métier qui nous mènera vers la richesse. On s’en fiche de ce qu’on fait, nous le faisons pour l’argent. Les pauvres eux, ne les oublions pas ! Leur vie dépend de cet argent, bien plus qu’il dépend pour ces satanés voleurs.

Et c’est pourquoi je dis non. Pensez-y, on ne fixe que des buts en lien avec l’argent. La peine vient plus vite quand on veut l’argent, car lorsque nous avons tout l’or du monde, qu’est-ce qui peut nous rendre heureux après ? S’il vous plait, devenons heureux sans l’argent, c’est si simple à réaliser.

Ah, l’argent, sacré argent. Mais qu’est-ce qu’elle nous veut cet argent ?

Arielle Thiffault

 

Arielle Thiffault

Je suis Arielle Thiffault. J’ai 16 ans, cela fait 5 ans que je suis en ski études à l’école ANM. J’aime tout ce qui me fait bouger, que ce soit dans les sports ou dans les voyages. Dès que mon corps est en action, je me sens en vie. Écrire aussi me permet de ressentir cette sensation! C’est pourquoi je veux faire partie de "La deMOIs’aile". Une femme qui s’exprime par ce qu’elle aime et par ce qu’elle diffère est très importante à mes yeux et bientôt, à ceux et celles qui liront mes articles.

Arielle Thiffault - École secondaire Augustin-Norbert Morin