Aimez notre page
Suivez nous sur



École secondaire Augustin-Norbert Morin

Projet de mémoire d’une étudiante de maîtrise en psychoéducation de l’UQO
Parlons de nos corps
Image corporelle , Pression sociale

Parlons de nos corps

Un midi, j’ai décidé de me faire un “grilled cheese” avec des chips au vinaigre pour accompagner mon sandwich bien fondant. J’ai décidé de m’installer à la table et j’ai pris mon téléphone pour regarder ce qui était de nouveau sur Instagram. Je regarde toutes les photos qui apparaissent sur ma page et la plupart sont des filles avec des petites tailles, la peau parfaite, pas trop grande ni trop petite en tout, elles sont "parfaites" selon la société. Lorsque je vois ces filles-là, je me regarde, je regarde mon assiette et je perds l'appétit.

“Pourquoi est-ce que je ne ressemble pas à ça moi aussi?”

“Pourquoi est-ce que j’ai un ventre?”

"Est-ce que je devrais faire plus d'exercice?"

C’est difficile de vivre dans un monde où on te montre des femmes et même des hommes qui sont la définition du “parfait”, mais selon qui? Selon Instagram? Selon Kylie Jenner qui te dit de t'aimer, tandis qu’elle, elle est remplie de plastique de la tête aux pieds? 

Personnellement, je trouve que ce sont des personnes de toutes formes qui sont parfaites, même si moi, je me juge et je vais pleurer des fois, car je n’aime pas ce que je vois lorsque je me regarde dans le miroir. Cette année, j’ai décidé d’avoir plus de confiance en moi et d’essayer d’aimer qui je suis même si ce n’est pas toujours facile. 

Pour certains, ce n’est vraiment pas facile au point qu'ils souhaitent ne plus exister… quand je vois ça, je me dis que c’est horrible et il faut qu’on fasse quelque chose pour changer la vision de ce qui est “parfait” sur les réseaux sociaux et plutôt la transformer en “imperfection”. 

"L’imparfait est parfait.”, c’est ce que les réseaux sociaux et la société en général devraient nous apprendre. Nous avons un corps pour toute la vie et il est important d'en prendre soin et de l’aimer. 

C’est correct d'être mince comme une feuille ou d’avoir un ventre et des courbes, car c’est comme ça qu’on est fait et on est tous parfaits. Il faut s’aimer comme on est et ne pas changer notre corps en le remplissant de plastique ou en arrêtant de manger. Pourquoi est-ce qu’on changerait notre corps? Car on veut se sentir bien, mais il faut le faire de manière sécuritaire et bonne pour nous. 

C’est un processus, mais à la fin, ça vaut le coup.

Carolina


 

Carolina Orsini

Salut, je m’appelle Carolina, j’ai 16 ans et je suis en 4e secondaire. Je suis passionnée de plusieurs choses dans la vie, par exemple: j’aime beaucoup dessiner, chanter, jouer de la « bass », écouter de la musique et tout ce qui est artistique. Je suis dans le programme Danse-Études et je danse depuis que j’ai 3 ans. Je suis très enjouée comme personne et j’aime faire de nouvelles connaissances. J’écris souvent et je travaille fort pour poursuivre ma passion et mes rêves.

Carolina Orsini - École secondaire Augustin-Norbert Morin