Aimez notre page
Suivez nous sur



École secondaire de Mirabel

CJE Mirabel PREL Québec
La chance que nous avons
Passions , Valeurs

La chance que nous avons

Durant les dernières semaines, j’ai eu la chance de vivre un magnifique voyage avec mon école. Nous avons visité le Portugal, l’Espagne et le Maroc. J’ai tiré énormément de belles choses de ce voyage. Par exemple, j’ai découvert de magnifiques paysages qui m’ont coupé le souffle, mais j’ai aussi pris conscience qu’il y a beaucoup plus au-delà de nous.

 

Durant ce voyage, j’ai réalisé qu’il y avait beaucoup plus de choses qui peuvent nous rendre heureux, puis que nous devons nous considérer chanceux et choyés de vivre où nous vivons et d’avoir accès à tout ce que notre société a à nous offrir… Par exemple, j’ai rencontré des jeunes de mon âge qui vivaient dans un centre qui s’appelle DARNA au Maroc. C’est un endroit qui accueille des jeunes qui sont démunis et qui n’ont pas de maison pour leur offrir une éducation, une formation dès l’âge de la maternelle.

 

Ensuite, quand nous marchions dans les rues et que je voyais l’état de celles-ci qui étaient remplies de déchets, sales et avec des gens qui étaient sans maison, c’est à ce moment-là que je me suis sentie choyée et que j’ai reconnu la chance que j’ai de vivre et de grandir dans un endroit où je suis en sécurité, où j’ai accès à une éducation, où j’ai une maison propre qui m’accueille tous les soirs.
 

Mais, ce qui m’a vraiment fait réfléchir c’est le fait que tous ces gens avaient quand même un sourire cloué au visage. Ils étaient tous remplis de vie, de joie, de bonne humeur… Puis, c’est vraiment là que je me suis arrêtée pour réfléchir. Vous savez, ces gens ont beaucoup moins que nous, mais ils sont 1000 fois plus heureux que nous, même avec rien dans leur poche, même s’ils n’ont pas de maison, même s’ils n’ont rien. Ils gardent quand même le sourire, puis ils sont quand même heureux. Quand je regarde notre société, je vois bien que celle-ci vit dans la misère, dans le négatif… Nous vivons tous avec un stress continuel, mais nous ne réalisons pas la chance que nous avons de vivre dans ce magnifique pays. Nous ne réalisons pas que nous avons tout pour être heureux.
 

Maintenant, il faut seulement réfléchir et vivre notre vie pleinement, ne jamais regarder en arrière, toujours penser au positif et voir de l’avant. Je vous laisse là-dessus pis je vous dis à la prochaine.

Élena

Éléna Desy

Salut, je m’appelle Elena Desy, j’ai 17 ans, puis je suis en 5e secondaire. Je suis une fille spontanée, aimante et un peu gaffeuse. J’ai beaucoup voyagé dans mon passé ce qui m’a permis de connaitre différentes cultures et une ouverture d’esprit. Je profite toujours à 100% du moment présent, car chaque moment est vécu pour une raison, puis ils sont tous uniques. C’est à cause de cela que j’ai commencé à écrire, pour pouvoir projeter sur papier comment je me sentais. Pour refléter mes émotions, mes sentiments, mes aventures, puis les tempêtes qui croisent mon chemin.

Éléna Desy - École secondaire de Mirabel