Aimez notre page
Suivez nous sur



École secondaire de Mirabel

CJE Mirabel PREL Québec
Ma dépersonnalisation
Image corporelle , Pression sociale

Ma dépersonnalisation

Je ne sais même pas si c’est un mot, mais ça s’agence bien avec mon état. Je ne sais pas quand, ni comment, mais il y a eu un moment dans mon secondaire 5 où j’ai eu un déclic. Toutes ces années passées à me construire une personne... J’arrivais même à l’aimer et à l’accepter cette fille-là. Du jour au lendemain, un gros VIDE. Plus rien. Je n’aime plus les mêmes choses, mes intérêts ont complètement disparu, puis ma motivation aussi... Attends, qu’est-ce que la motivation déjà ? Je ne sais plus... Tout ce que je sais c’est que je suis ici, prise entre les mains des pensées qui m’habitent quotidiennement. Je passe tellement de temps à refouler mes émotions que parfois, j’en oublie de manger. Ça aussi c’est brisé ? Je me bats constamment pour me trouver belle. C’est dur, vous savez ?

Il y a des jours où je suis fière de moi : je me regarde dans le miroir et je me trouve potable ! C’est compliqué de nos jours d’être heureuse tsé. Tu t’aimes et tu es bien dans ta peau, donc tu es superficielle. Tu ne t’aimes pas et tu veux de l’aide, tu es en manque d’attention. Tu exprimes comment tu te sens, tu joues la victime. Tu ne parles de rien, tu es une cachotière... Comment voulez-vous vivre une vie heureuse ? On se fait juger 24h/24. Imaginez avec moi pendant deux secondes que la vie ne soit pas remplie de jugements ! Tout le monde serait tellement heureux ! Je ne sais pas pour vous, mais moi je suis bien tannée. À ce que je sache, la science n’a pas ENCORE développé un système qui permet de choisir qui on est avant de naître, donc d’ici-là, pourquoi ne juste pas accepter qui nous sommes? Nos yeux, notre nez, nos fossettes, nos grains de beauté, nos taches de rousseur, nos bourrelets, notre peau sèche, nos ongles pas toujours beaux, nos cheveux naturels, nos cuisses, nos sourcils, notre façon de rire, notre façon de voir la vie et de la vivre pleinement ?

Allez dans une des rues populaires de Montréal comme Sainte-Catherine ou Sherbrooke et marchez. Marchez toute la journée. Vous allez croiser des regards. Des regards peut-être heureux, et d’autres, peut-être tristes. Tombez amoureux des gens. Tombez en amour avec l’espèce humaine. Chaque personne que vous allez croiser cette journée-là traverse ou a déjà traversé une bataille. Moi je dis qu’à GO! on arrête les préjugés et on se donne ben du love❤️

-Alexie Ann 

Alexie Ann Hurtubise

Bonjour! Je m’appelle Alexie Ann Hurtubise et j’ai 17 ans. J’aimerais m’inscrire à la deMOIs’aile puisque j’ai quelque chose à dire. Je ne suis pas le genre de fille à s’assumer et à prendre sa place, donc c’est pour moi très inspirant et enrichissant! J’aimerais pouvoir divulguer mes mots afin que d’autres jeunes filles de mon âge puissent se reconnaitre dans mes textes, pour qu’elles réalisent qu’elles ne sont PAS toutes seules. J’espère bien que cette expérience va m’ouvrir les ailes afin que je puisse m’exprimer librement et sans jugements!

Alexie Ann Hurtubise - École secondaire de Mirabel