Aimez notre page
Suivez nous sur



École secondaire de Mirabel

CJE Mirabel PREL Québec
Sont-ils bien ou pas?
Abus , Émotions

Sont-ils bien ou pas?

Je ne sais jamais comment commencer mes textes, alors pour celui-ci, je vais commencer comme ça, car je n’avais pas beaucoup d’inspiration. Mais, lorsque la travailleuse sociale de mon cousin est venue chez moi, je me suis dit « Pourquoi ne pas parler de ce sujet, la DPJ ? »

 

Bon, je sais que quelques-uns d’entre vous n’aiment pas trop ce département, car la DPJ vous a peut-être enlevé vos enfants ou bien vous a amenés en cour pour un procès. Je vous comprends, moi-même j’ai dû passer par là, car on disait que mes parents me nourrissaient mal puisque j’étais en surpoids. Bref, ce n’est pas là où je veux en venir.

 

Le message que je veux vous transmettre, c’est que malgré son côté sombre, la DPJ et les gens qui y travaillent sont de bonnes personnes. Je m’explique. Vous voyez, les jeunes qui meurent à cause de leurs parents parce qu’ils les violent ou les frappent jusqu’à ce que mort s’ensuive, en fait, c’est pour ça que ces personnes font ce métier, pour protéger ces jeunes qui subissent ces malheureux événements. On constate qu’il y a moins de mortalités infantiles depuis que la DPJ existe, elle est donc très utile pour l'équilibre notre société.

 

Bon, pour ce côté de la DPJ, c’est réglé, donc je passe à autre chose. Vous savez, les familles d’accueil de la DPJ sont là pour aider les jeunes qui n’ont pas de foyer. Ces jeunes dont je veux vous parler, ce sont plus précisément les enfants de 0 à 5 ans. Il y en a beaucoup au département de la protection de la jeunesse et les professionnels n’ont pas le temps de s’en occuper au grand complet. Vous savez, ces enfants ont besoin d’attention, alors je vous en prie, si vous aimez les jeunes de cet âge, essayez de les prendre en charge. De plus, vous serez compensés financièrement pour faire ce merveilleux geste.

Joany