Aimez notre page
Suivez nous sur



École secondaire de Mirabel

CJE Mirabel PREL Québec
Tous les articles de

Camille Dargis

Mon nom est Camille, j’ai 15 ans et j’étudie à l’école secondaire de Mirabel. À première vue, je peux être renfermée et directe, mais quand on apprend à me connaître, on se rend compte que je suis une personne épanouie, qui aime la vie et qui a beaucoup de vécu. J’ai été élevée à la dure, mon enfance n’a pas été facile. Mais chaque fois, je me suis relevée. La raison que je veux faire partie de La deMOIs’aile est que je voudrais donner des trucs aux personnes pour se sortir de certaines situations, effacer certains préjugés et raconter mon histoire pour que personne ne refasse les mêmes erreurs. 

Voir tous les articles de la : École secondaire de Mirabel

Camille Dargis
Amour

L’amour, que je pensais qui était disparu de moi

Lire plus

"Je ne peux pas nier que j’ai peur de l’amour. La dernière fois que j’ai eu une telle émotion forte, ça fait 10 mois..."

Crise mondiale Covid-19 , École

Apeurée, j’ai suivi les flèches...

Lire plus

"...Après avoir sorti mes choses de mon cassier, je me suis dirigée vers la sortie en respectant les règles. J’avais l’impression d’être un animal qui devait suivre des flèches pour se diriger vers la sortie. Le sentiment de culpabilité m’a pognée au cœur..."

Émotions , Estime de soi

Faire confiance

Lire plus

"Dans ce monde, j’ai appris que je ne devais faire confiance à personne. Je veux faire confiance, mais quand je l’accorde à quelqu’un, il me trahit..."

Santé mentale , Passions

Ce qui m’a permis de m’en sortir

Lire plus

''...La chose qui m’a permis de me redonner le sourire est une de mes grandes passions. Cette passion, je l’ai découverte à l’âge de 3 ans, quand je n’étais pas plus haute que deux pommes...''

Abus , Amour

Les gangs de rue

Lire plus

''...Au début, tu penses que ta famille exagère, mais prendre du recul te permet de penser à toi et de voir les choses comme elles le sont réellement. Ma soeur et ma mère m’ont soutenue dans tout ça. Elles avaient peur pour moi...''