Aimez notre page
Suivez nous sur



École secondaire de Mirabel

CJE Mirabel PREL Québec
La dépression, c’est plus qu’un mot
Dépression , Santé mentale

La dépression, c’est plus qu’un mot

Tu ne sais pas ce que c’est tant que tu ne l’as pas eu... 

 

Tu ne sais pas ce que c’est tant que tu n’as pas déjà eu l’impression que tout est fini, que quoi que tu fasses, ça n’avance plus. Tu ne sais pas ce que c’est tant que tu n’as pas déjà vécu ça :  la dépression. 

 

La dépression, c’est plus qu’un mot. C’est un sentiment que personne ne devrait ressentir puisque tu te sens tellement lâche, tellement lâche de devoir lâcher parce que tu n’es juste plus capable… Lâche parce que c’est rendu que même si tu dors  12 heures par nuit, tu es fatiguée. Lâche parce que tu as le sentiment de décevoir les autres, car même toi, tu ne sais même pas quoi faire dans cette situation. 

 

Au début de l’été 2018, j’ai commencé à me sentir fatiguée. Travailler 40 heures avec l’école en plus m’a extrêmement brûlée. Beaucoup vont se dire : « Voyons, c’est toi qui es conne ! 40 heures, c’est ben d’trop ». Au début de la dépression, tu ne le sens pas. Du début de l’école, dès mon entrée en secondaire 4, je me disais: « L’année va être trop longue... » Je me couchais vers 20:30 et je me levais déjà épuisée. Je pleurais pour n’importe quelle raison. J’étais épuisée et j’ai décidé de lâcher prise. J’ai pris une pause pendant 1 mois. Je ne savais pas quoi faire.  J’étais déçue, j’avais l’impression d’avoir déçu ma mère, mes amis, mes profs. Je ne savais pas quoi faire pour mon avenir, surtout parce que je n’avais pas encore l’âge d’aller à l’école aux adultes. Après 1 mois, une personne m’a aidée à traverser au-delà de cette épreuve. Je n’avais plus d'espoir, mais cette personne y croyait tellement fort que j’ai commencé à y croire aussi (cette personne va se reconnaître). Après 3 mois, je me sens mieux, bien et heureuse.

Ce n’est pas facile de parler de ses sentiments, mais si vous vous sentez épuisée ou si vous ne savez juste pas quoi faire, parlez à quelqu’un et croyez en vous. Ce ne sera jamais un « je vais déranger » ou « je parle trop ».  Vous êtes importante. 

Laurie xxx 


Ressource disponible

Laurie Bissonnette

Bonjour, je m’appelle Laurie Bissonnette et j’ai 16 ans. J’ai déjà participé à ce projet l’année passée et j’ai ADORÉ mon expérience! Avoir la chance d’écrire comme ça et t’ouvrir au monde est la plus belle chose qui me soit arrivée. Écrire m’a aidée à devenir une jeune femme plus forte que j’étais. Je me suis découverte moi-même et j’ai vu des facettes de moi que je ne connaissais pas… Je souhaite à tout le monde de découvrir l’écriture. 

Laurie Bissonnette - École secondaire de Mirabel