Aimez notre page
Suivez nous sur

La deMOIs'aile

École secondaire Curé-Mercure

Découragée

Voici ce qui se passe dans ma tête

Mes parents sont en train de se séparer.

Et ce n’est pas beau du tout. Les problèmes d’argent, les chicanes et les mensonges sont au menu.

Depuis 5 mois maintenant.

Je n’évoquerai pas leurs raisons, par respect, mais aussi parce que ce n’est pas vraiment le point de ce texte.

Quand j’ai tout découvert… J’étais un vrai gâchis. Je suis passée par toutes les étapes. L’incompréhension, la colère, la tristesse, je les ai toutes eues.

J’ai su la raison de leur séparation avant que tout n’explose.

Je gardais donc un gros secret que je n’aurais jamais dû savoir.

Je ne savais pas à qui en parler, je ne savais même pas si j’avais «le droit» d’en parler. Mais j’ai décidé de faire confiance à quelqu’un pour une fois et d’en parler à une de mes meilleures amies. Je crois sincèrement que je n’ai jamais fait de meilleur choix. Ça m’a tellement aidée de sortir en mots ce que je pensais et gardais en dedans…

Elle m’a écoutée et m’a fait rire quand j’en avais besoin.

(Si jamais une situation comme ça ou semblable vous arrive, n’hésitez pas à en parler. Ça fait tellement du bien de se vider le cœur! Que ce soit votre ami(e), votre père, votre mère, un(e) psychologue. Quelqu’un en qui vous avez confiance. Vous allez voir comment ça fait du bien.)

À travers les semaines, les mois, j’ai su des choses sur mes parents, des amis de mes parents et sur ma famille, que je n’aurais jamais voulu savoir.

Maintenant, je ne sais plus quoi penser.

J’ai l’impression d’être transportée en France au temps de la monarchie française.

Condamnée à l’écartèlement.

Des cordes attachées à mes chevilles et mes poignets, un cheval relié à chacune, et puis chacun de leur côté mes parents qui veulent me tirer sans voir l’autre qui tire également. Cela parce que de toute façon, ils ne peuvent plus voir l’autre ou bien ils refusent de le voir.

La fin de l’année scolaire approche et tranquillement, je commence à couper les cordes. Bientôt, je partirai pour Montréal et puis je les aurai toutes coupées. Je pourrai alors fuir mon exécution.

Mais maintenant, alors que je commence peu à peu à couper la deuxième corde, je peux vous dire une chose: ne vous laissez pas pousser et tirer à gauche et à droite. Tenez-vous droit(e). Soyez fort(e)s. Acceptez ce que les gens ont à vous dires, mais surtout, faites-vous votre propre idée des choses. Parce que sinon, c’est comme creuser sa propre tombe.

Une des choses qui me fâche le plus dans cette histoire, c’est les gens qui nous entourent. Ces personnes qui se mêlent de chose qui ne les regardent tellement pas! Ils me répètent de ne pas m’en mêler alors qu’ils ont les deux pieds bien enfoncés dedans. Ils prennent évidement un côté mais répète encore et toujours qu’ils sont neutres face à la situation, comme s’ils essayaient de se convaincre eux-mêmes.

Parfois, on dirait qu’ils me prennent encore pour une enfant, alors que je comprends ce qui se passe. En plus moi j’ai tous les côtés de la boule disco. Parce que rendus là, ce n’est plus juste une médaille.

J’aimerais ça leur dire: «Je ne suis pas stupide!»

Mais encore une fois, ma petite voix en dedans me dit de ne pas m’en mêler. Et c’est une bonne chose je crois.

J’ai vraiment l’impression d’avoir quatre ans de nouveau et que les adultes se penchent à mon niveau en disant: «C’est des trucs d’adultes ma chouette, tu vas comprendre plus tard.»

Et bien pour être honnête,  »je ne comprendrai pas plus tard ».

Je suis juste prise au centre de quelque chose dans laquelle je ne veux pas être.

*Soupire*

Et, alors que tout et tout le monde brûle autour de moi, je retiens mon souffle et je tente seulement de garder mes deux pieds sur terre.

Ann Sophie Fortier

Je m’appelle Ann Sophie Fortier, j’ai 16 ans et je suis en 5e secondaire. Je suis une personne heureuse qui déteste le « drama », que je fuis comme la peste! Généralement, je suis assez extravertie. À part si je viens tout juste de te rencontrer... Là par exemple, c’est une autre game! J’ai 3 activités qui occupent le 3/4 de mon temps. Le rugby (dont je suis la capitaine), la danse et finalement, l’art dramatique. Et l’année prochaine, j’irai probablement au Cégep St-Laurent en Art, Lettre & communication Option Langue. J’adore écrire, c’est une de mes passions!