Aimez notre page
Suivez nous sur

La deMOIs'aile

École secondaire Curé-Mercure

Assumée

Nos corps sous pression

De nos jours, le physique est quelque chose de crucial dans la société. Il faut avoir une grosse poitrine, une taille et des hanches fines, un ventre plat mais des fesses rondes. Il faut avoir des formes mais pas trop quand même. Il ne faut pas avoir de vergetures ou de cellulite parce que c’est considéré comme disgracieux. Il faut avoir une peau parfaite, des cheveux parfaits, un corps parfait. Mais je vais vous faire part d’un scoop : PERSONNE N’EST PARFAIT. Chaque humain vivant sur cette Terre a des défauts, quels qu’ils soient. La « fit girl » suivie par des millions de personnes sur Instagram ou autre réseau social n’a surement pas la vie parfaite qu’elle prétend mener, en postant des photos de ses menus « healthy», de ses séances de sport super intense dont elle ressort sans une goutte de sueur, et de ses vacances idylliques avec son copain parfait, qui a lui aussi l’air de sortir tout droit d’un film américain cliché.

Ce stéréotype du « corps parfait » crée des complexes qui n’ont pas lieux d’être.

Je ne fais pas 15 heures de sport par semaine, je ne mange pas de salade sans rien le midi et pas non plus de soupes « detox » le soir.  Je ne ressemble pas à un canon de beauté lorsque je me lève le matin ou quand je sors de la douche. J’ai des bourrelets, j’ai de grosses cuisses, de la cellulite, des vergetures, des cicatrices dues au parcours que j’ai fait dans ma vie, et je n’ai pas les seins parfaitement ronds qui tiennent tous seuls en défiant les lois de la gravité. Je ne déteste pas mon corps, mais j’ai de la difficulté à l’aimer à cause de ses critères de beauté qui nous montre des femmes longilignes censées représenter la gente féminine mais qui ne représente qu’un petit pourcentage de la société.

Chaque corps est beau tel qu’il est. Petit, grand, gros, maigre, avec des formes ou pas. Aucune femme ne devrait se détester à cause de critères de beautés établis sans aucune raison logique. Aucun homme ne devrait repousser une femme à cause de son physique.  La beauté d’une femme ne réside pas que dans son aspect. Nous devrions nous concentrer sur la beauté intérieure. Sur les qualités, les forces et les épreuves par lesquelles cette femme a dû passer, l’amour et ses passions.

Dire qu’il n’est pas possible d’apprécier une personne par son physique serait faux. Lorsque nous rencontrons quelqu’un, la première chose que nous voyons est justement son physique. Ce serait mentir de dire que nous ne regardons pas le corps de quelqu’un que nous trouvons beau, avant même de connaitre sa personnalité. Cependant, je ne crois pas qu’il soit possible de tomber amoureux sans connaitre l’individualité de l’être en face de nos.

Audrey Hepburn disait : « La beauté d’une femme n’est pas dans les vêtements qu’elle porte, la figure qu’elle affiche ou la manière dont elle coiffe ses cheveux. La beauté d’une femme se voit dans ses yeux car ils sont la porte de son cœur, l’endroit où réside son amour. »

Aimez-vous telles que vous êtes car vous êtes toutes belles à votre façon.

Avec tout mon amour, Amélie.

Amelie Debacker

Je m’appelle Amélie Debacker, j’ai 16 ans. Je suis née à Paris, en France. J’ai déménagé au Québec, à Mont-Tremblant, en 2016. Je suis passionnée par l’espace et je rêverais de m’y rendre, mais je n’ai malheureusement pas les compétences requises pour atteindre mon rêve. Cependant, je m’intéresse aux étoiles et je me renseigne beaucoup sur notre univers. Pour moi, écrire représente bien plus qu’une passion, c’est mon moyen de garder la tête hors de l’eau. L’écriture représente ma bouée de sauvetage. Ça me permet de me vider la tête lorsque j’ai l’impression de me noyer. Ça me donne un échappatoire face à ma dépression qui essaye de prendre le dessus sur ma vie.