Aimez notre page
Suivez nous sur

La deMOIs'aile

École secondaire Curé-Mercure

Mon coeur d'ado
Passionnée

Mon coeur d'ado

L’adolescence, une période de la vie si excitante et si difficile à la fois. Quand on est enfant, on pense à ses années comme la liberté, comme le moment où enfin nos parents sont moins stricts, comme la période de toutes nos folies, nos années de gloire en fait. Tout ça est vrai bien sûr, mais ce qu’on ne pense pas quand on a huit ans, c’est que c’est aussi une passe extrêmement difficile pour une personne si jeune encore.

 

Quand j’y suis arrivée, j’ai frappé un gros mur. Tout d’un coup, j’avais des décisions à prendre par moi-même et je n’avais aucune idée comment le faire. J’en ai pris des bonnes et des mauvaises. Je passe par des périodes bizarres et je fais des choses qui n’ont aucun sens aux yeux d’un adulte ou des autres ados, mais pour moi, c’est ma manière d’avancer sans trop souffrir. J’essaye de me protéger du mieux que je peux parce qu’étant une adolescente, je sais comment on peut être méchante entre nous par pure incompréhension. La personne fait ce geste seulement pour essayer de survivre dans cette jungle. J’ai perdu trop de gens autour de moi parce que justement l’adolescence, c’est dur. On est complètement perdus, en train de se noyer dans la vie en cherchant une bouée de sauvetage.

J’essaye du mieux que je peux de m’en sortir, parfois je gaffe, parfois je me perds, mais rappelez-vous comment c’était à 15 ans dans votre jeune coeur d’ado égratigné par toute cette nouveauté.

Ne soyez pas trop durs avec nous, on apprend. Si j’avais la chance de parler à la jeune moi, je lui dirais sans doute d’attacher sa tuque, que ça ne sera pas facile, mais qu’elle est bien entourée, qu’elle a des parents merveilleux et qu’elle va s’en sortir encore plus forte parce qu’au fond, ce sont les plus belles années.

Maxime

Maxime Sauvé

Je m’appelle Maxime Sauvé, j’ai 15 ans et je suis en 4e secondaire. Je suis une fille très active et je me laisse beaucoup aller à travers la danse. Une autre manière de me libérer de mes « trop fortes émotions » est l’écriture. Je suis une fille très sensible et j’aime me retrouver seule face à une feuille de papier. Je suis remplie d’histoires et d’expériences à partager. Je crois qu’entre filles, on a besoin de se confier et de se sentir écouter et je trouve que c’est l’occasion parfaite. xx

Maxime Sauvé - École secondaire Curé-Mercure