Aimez notre page
Suivez nous sur

La deMOIs'aile

École secondaire Curé-Mercure

Douleur chronique des céphalées
Découragée

Douleur chronique des céphalées

Cela va maintenant faire quatre ans que je dois vivre avec des maux de têtes, ceux qui même avec des Advil ou Tynénol ne font pas effet. Me reposer ou bien m'éloigner des bruits ne m'aide pas vraiment.

Depuis maintenant environ deux ans, je suis diagnostiquée douleur chronique des céphalées. J'étais presque contente que quelqu'un mettre enfin un mot sur ces horribles maux de tête que j'ai à tous les jours. En fin de compte, à part essayer différents médicaments pour les migraines, il n'y a pas vraiment eu de changement.

Je ne sais pas si vous vous souvenez de votre dernier mal de tête, moi oui, c’était hier soir, comme à tous les soirs. Maintenant que vous vous souvenez de cette dernière migraine, vous souvenez-vous de la douleur qui l'accompagnait? Si vous êtes parmi les chanceux, qui, après avoir pris deux Advils et avoir attendu cinq minutes, n'avez plus mal à la tête. Bien, croyez-moi, vous êtes très chanceux! Moi, mes migraines se présentent tous les jours et ne partent que lorsque j'arrive à dormir le soir.

Ma patience est beaucoup plus courte, ma concentration est bien moins facile à garder et ma bonne humeur est présente seulement le matin avant que cette maudite douleur chronique face surface.

Le plus dur à vivre avec ce diagnostic n'est pas la douleur de la migraine (on s’habitue avec le temps). Je crois que le plus difficile, c’est que les gens ne peuvent pas le voir et ne peuvent pas comprendre à quel point c’est difficile de se concentrer avec un marteau qui nous cogne sur la tête ou avec une pince qui nous fait l’effet de pression sur les tempes en serrant de plus en plus fort.  

Les gens ne peuvent pas savoir lorsque j'ai mal à la tête ou lorsque je vais bien, car dans les deux cas, je souris, je ris aux éclats et j'essaie le plus possible de me concentrer dans mes cours pour ne pas être en retard. J'essaie de ne pas laisser cet handicap me paralyser à travers ma vie de tous les jours.

Douleur chronique des céphalées, des mots compliqués pour seulement dire à quelqu'un qu'il doit vivre avec des migraines de douleur puissante et que le seul vrai médicament que l'on peut lui donner sont des milliers de petites pilules à essayer. Si une de ces pilules ne fonctionne pas, on va vous en donner une autre et encore l'essayer.

Les maux de tête font partie de ma vie depuis quatre ans et j'ignore le moment où ils s'en iront, mais je sais que ce n'est pas eux qui m'imposeront des limites dans ma vie, mal de tête ou pas j'aurais toujours le sourire aux lèvres.

Kym

 

Kym Paquette

Bonjour je m’appelle Kym Paquette, j’ai 16 ans. Je me décris comme une personne a fort caractère, je ne me laisse pas beaucoup marcher sur les pieds et je n’ai pas peur de parler de ce qui peut paraître tabou pour certaines personnes. J’aime faire rire les autres et les réconforter si ça ne va pas bien. J’ai commencé à écrire des poèmes depuis mon tout jeune âge, cela a toujours été une manière simple pour moi de m’exprimer lorsque je n’allais pas bien. Ma mère n’a pas beaucoup été présente pour moi et je n’avais personne pour me confier et honnêtement, je n’aime pas beaucoup me plaindre sur mon sort. Alors, j’aime mieux pleurer seule le soir que penser déranger quelqu’un. Je dois dire que oui, j’ai peur de parler de moi et seulement au « je », mais je pense que je pourrais aider certaines filles à se reconnaitre dans certains de mes textes.

Kym Paquette - École secondaire Curé-Mercure