Aimez notre page
Suivez nous sur

La deMOIs'aile

École secondaire Curé-Mercure

Flyée

Neverland

J’écris ce texte comme pour m’assurer que je ne suis pas folle. Je suis certes lunatique et je déborde d’imagination, mais je me demande parfois si je suis normale. S’il n’y a pas de limites que je devrais avoir que je n’ai pas.

Mon texte se nomme Neverland car je me sens dans un autre monde. Je suis constamment dans ma tête et il m’est difficile de me concentrer en classe tellement ma tête est forte. Comme si j’avais un 2e cerveau qui empêchait mon premier d’agir. Comme si un interrupteur avait été mis dans ma tête et que parfois, il éteignait ma conscience en partie pour m’amener dans mon imaginaire.

En fait, pour donner un exemple concret, je suis parfois en train de manger avec mes amies lorsque soudainement, je sens ma tête se serrer et j’ai un drôle de sentiment que je ne pourrais expliquer. J’ai conscience d’être là, à une table à dîner toutefois, je ne bouge plus. Zéro réaction. J’essaie mais c’est extrêmement dur et il arrive que je doive seulement laisser mon corps et ma tête vivre mon moment d’imagination.

C’est comme ça que j’appelle ce phénomène. Vraiment, on aurait dit un rêve éveillé. Un film passe devant mes yeux.  Entre autre, il y a des interactions entre des personnages que j’ai inventés ou par moment, de gens que je connais et je ne peux les contrôler. Tout coule comme de l’eau et j’ai alors plein d’idées d’écriture.

Voilà pourquoi je pense être folle par moment. Cela entraîne des conséquences négatives dans ma vie comme le fait qu’on me reproche de ne pas écouter lorsque quelqu’un me parle ou encore que je sois paresseuse ou insensible. Insensible car je vis tellement sur une autre planète que j’ai de la difficulté à me connecter à mes émotions. Mes proches diraient que je les laisse pourtant bien paraître, toutefois, c’est plutôt comme un automatisme. Je sais comment je suis supposée me sentir face à une situation particulière puis, je vis l’émotion.

C’est la raison pour laquelle je suis un peu déconnectée des gens qui m’entourent. Même avec ma famille car je n’arrive pas à m’ennuyer d’eux avant longtemps. Je sais à quel point je peux avoir l’air méchante mais je ne le suis pas. Je suis comme ça. C’est peut-être bizarre dit de cette manière mais je ne peux rien y faire. J’ai essayé de me connecter un peu plus dans le présent et j’ai réussi. Cependant, je n’y reste pas longtemps. J’ai donc accepté ma condition et concentré mon attention sur le positif de la chose. Ces moments d’imagination sont magiques et renversants. J’adore tomber dans cet état de…rêverie? De Transe? Oui, c’est enivrant.

Bref, si quelqu’un vit quelque chose de semblable et que cette personne souhaiterait le partager, je serais bien heureuse d’apprendre que je ne suis pas seule dans cette situation:)

Florence

Florence Vaillant

Je m'appelle Florence Vaillant, j'ai 17 ans et je suis dans ma dernière année du secondaire. Vraiment, l'écriture a toujours été une grande passion pour moi. Depuis longtemps, je cherchais un moyen de pouvoir m'exprimer tout en partageant ces pensées avec d'autres personnes. J'ai donc trouvé que La deMOIs’aile était une merveilleuse opportunité. 

Depuis l'année dernière, j'ai découvert une nouvelle passion, la natation. Ce sport est tout simplement venu à moi par l'entremise des options à l'école et pour moi, l'eau est le meilleur moyen de s'amuser. Aussi, je suis accro à la lecture des genres fantaisistes et historiques. J’ai tellement d'imagination que plusieurs personnes me reprochent de ne pas les écouter jusqu'au bout. C'est plus fort que moi, ma tête part dans les nuages et je ne m'en rends pas compte. Cela m'amène des tonnes d'idées, c'est pourquoi j'aimerais bien avoir une plume à papote pour me permettre de tout écrire. (C'est dans Harry Potter, une autre de mes passions).