Aimez notre page
Suivez nous sur

La deMOIs'aile

École secondaire Curé-Mercure

Découragée

Toxique

C’est le premier mot auquel je pense en pensant à toi. Tu es toxique.

Je sais que tu es passé à autre chose alors pourquoi je ne suis pas capable de faire pareil? Ok oui, je suis pratiquement passée à autre chose mais tu as toujours une petite place dans ma tête. Chaque fois qu’on dit ton nom mon cœur se serre. On dit souvent que l’on a mal au cœur, mais ça fait littéralement mal. Le point au milieu de la poitrine, celui qui serre fort-fort-fort.

J’aimerais savoir si toi aussi tu penses à moi. J’aimerais savoir si toi aussi tu as ce point au milieu de la poitrine quand quelqu’un prononce mon nom. Tu es si toxique que je remets tout en question. Non pas mon amour pour les autres mais l’amour pour moi-même. Tu as toujours été à mes côtés, dans mes hauts comme dans mes bas. Tu m’as soutenue dans mes projets, tout comme moi dans les tiens.

Je dis que tu es toxique parce que j’ai toujours pensé que j’avais fait quelque chose de mal, que tu es parti par ma faute. Oui j’admets avoir fait des erreurs, mais pas assez pour me laisser traîner dans la «bouette».

Personne n’est parfait et je pensais honnêtement être parfaite à tes yeux, mais tu m’as laissée tomber. J’ai eu le sentiment que mon monde s’effondrait. Tu étais partout. Sur tous les visages, c’était toi. Dans mes pensées, c’était toi.

J’ai dû reprendre confiance en moi, parce que j’ai vraiment pensé que nous deux c’était fait pour durer. Ça fait mal de savoir que tu es encore si proche de moi, mais en même temps si loin. J’ai dû réapprendre à faire confiance à ceux que j’aimais. J’ai même laissé partir plusieurs personnes, par peur d’être blessée encore une fois.

J’aime et j’adore ma relation maintenant, mais je crois que même si je suis tombée en amour avec quelqu’un d’autre, ce ne sera jamais comme je t’ai aimé.

Coralie Preville

Je m’appelle Coralie Préville. Je suis une sportive dans l’âme depuis mon jeune âge. Je pratique le volley-ball depuis 5 ans et le ski depuis que j’ai 2 ans et demi. Je n’ai jamais été la meilleure dans tout, je donne toujours mon 100%. J’ai 17 ans et je suis en plein dans ma phase que nous appelons l’adolescence. Je suis une jeune fille prise au piège dans une société remplie de jugements, où j’ai des inquiétudes sur mes études, mais surtout sur moi-même. Je rêve d’étudier en technique juridique, mais j’ai toujours l’impression que mes notes sont trop basses. Je sais que l’écriture est une libération pour moi et j’aime beaucoup parler de mes émotions. J’espère vous faire découvrir mes complexes et vous aider à trouver un peu de réconfort.