Aimez notre page
Suivez nous sur

La deMOIs'aile

École secondaire Curé-Mercure

Passionnée

Vaut mieux vivre avec des remords qu'avec des regrets

L’an prochain, je me «pitche» dans le vide. En d’autres mots, je m’en vais au Cégep.

Depuis que je suis toute petite, pour moi, aller au Cégep, ça égale, la vie d’adulte. *pousse un cri de frayeur*. Ouais, définitivement. Ça fait peur, et pas juste un peu. Par contre, je me dis que, de toute façon, tout le monde y passe d’une manière ou d’une autre. Est-ce que ça veut dire que j’ai moins peur ça? Naaaah. Absolument pas. Est-ce que ça veut pour autant dire que je vais rester dans le confort de ma routine et de ma petite vie tranquille? Non plus.

Dans la vie, si tu veux pouvoir vieillir, regarder en arrière et être fier de tout ce que tu as accompli, il faut que tu te sois, au moins une fois, lancé dans le vide sans savoir ce qui t’attendait en bas. Je me souviens de l’instant exact où j’ai franchi les portes de Curé-Mercure lors de ma première journée d’école. J’étais totalement terrifiée. Est-ce que mes professeurs vont être gentils? Est-ce que je vais me perdre ou me tromper de classe? Mais par-dessus tout, est-ce que je vais me faire des amis? J’étais tellement terrifiée à l’idée d’avancer seule dans toute cette nouveauté. Pourtant, je savais bien que mes amis du primaire seraient là, mais j’avais l’impression que mon cœur allait sortir de ma poitrine tellement j’étais effrayée de passer les portes vitrées.

Je sais que je ne suis pas bien vieille. Cependant, s’il y a bien une chose que la vie m’a apprise c’est qu’il n’y a rien, absolument rien, de plus gratifiant que de combattre ses peurs. Martin Luther King n’était certainement pas serein et calme avant de donner son discours «I Have A Dream». Nelson Mandela n’était probablement pas dans un état de quiétude totale avant de s’avancer dans le mouvement qui l’a mené en prison et qui a changé le destin du peuple africain. J.K. Rolling ne vivait sûrement pas sa meilleure journée lorsque, pour une cinquantième fois, elle allait porter le chef d’œuvre qu’est Harry Potter dans la maison d’édition qui signait l’arrêt de tant d’années de douleur et de difficultés.

Je pourrais vous citer des centaines de milliers de gens qui ont vaincu leurs peurs et qui ont maintenant la vie dont ils ont toujours rêvé. La vie ne change pas du jour au lendemain. La vie est une longue odyssée remplie de déboires, de mésaventures, mais surtout bondée de moments de grands bonheurs ou de petites joies. Chaque expérience sont à vivres et à saisir. Le destin, ou ce que vous voudrez l’appeler n’attend personne. Cherchez, aimez, perdez, pleurez, faites TOUT ce qui vous rend vivant. Ce qui fait battre votre cœur plus vite, fait vibrer votre corps et illumine votre quotidien. Il vaut mieux vivre avec des remords qu’avec des regrets. Je regretterais bien plus de ne pas m’être «pitchée» dans le vide et rester sur le bord de la falaise. J’ai bien plus envie de vivre que de voir les autres le faire.

Avec beaucoup d’Amour,

Chloé xx

Chloe St-Hilaire

Salut, moi c’est Chloé Saint-Hilaire. Je suis en secondaire 5 à l’École secondaire Curé-Mercure. Je suis en option Art Dramatique et je suis à fond dans le monde des arts. Je danse depuis que je suis née. Je chante depuis que j’ai 9 ans. J’acte depuis que j’ai 12 ans. J’écris depuis que j’ai 13 ans. L’an prochain, je m’en vais en Chant au Collège Vanier. C’est probablement la chose qui me fait le plus peur, mais aussi qui m’inspire le plus. Je ne suis pas plus belle ou plus intelligente qu’une autre, j’ai juste moins peur de saisir tout ce que la vie peut m’apporter.