Aimez notre page
Suivez nous sur

La deMOIs'aile

École secondaire Augustin-Norbert Morin

Projet de mémoire d’une étudiante de maîtrise en psychoéducation de l’UQO
Un casse-tête mal rempli
Assumée

Un casse-tête mal rempli

Se réveiller, Manger, Travailler, Manger, Se coucher. Se réveiller, Manger, Travailler, Manger, Se coucher. Se réveiller, Manger, Travailler, Manger, Se coucher. C’est plutôt ennuyant à lire, n’est-ce pas? Alors pourquoi se permet-on d’instaurer cette platitude qu’est la routine dans nos vies? Pourquoi on s’impose inutilement un mode de vie récurrent?

Certes, on doit tout de même se caser afin d’avoir une vie qui ne ressemble pas à un casse-tête pêle-mêle duquel on aurait perdu des morceaux. Explorer, découvrir, apprendre et sortir de sa zone de confort sont ainsi importants afin de grossir notre casse-tête et le remplir à des endroits où on ne pensait même pas qu’il y manquait des pièces. Plus on ose, plus le casse-tête de notre vécu s’agrandit, dommage pour ceux qui sont pris dans la routine, jamais ne sentiront-ils un réel sentiment d’accomplissement, ce sentiment de mettre le dernier morceau manquant sur un casse-tête qu’on a commencé il y a des années déjà. Se promener dans le chemin qu’est la routine sans jamais faire du hors-piste est donc tellement nocif pour notre bien-être, notre bonheur.

Après tout, comment fait-on pour être heureux alors que notre vie n’a ni de hauts, ni de bas, qu’une ligne plate? Si on suit notre cœur, même un électrocardiogramme indique que la vie est remplie de pleins de hauts et de bas, pas qu’une ligne droite. Bref, dans notre quotidien, nous ne devons pas avoir peur de zigzaguer hors des sentiers battus afin de nous sentir plus vivants. Tu as envie de voir ce film au cinéma vendredi? Alors, vas-y! Qu’attends-tu? Cette robe rose fluorescente que tu apprécies tant, mais que tu t’empêches de mettre par peur du jugement, mets-la aujourd’hui. Ce livre dont tu remets toujours la lecture à plus tard, par faute de temps, assieds-toi, mets ta routine sur pause, respire et prends le temps de prendre ton temps; lis jusqu’à ce que tes pensées soient éblouies et que tes yeux soient fatigués. Cesse de donner une multitude d’excuses aux opportunités de vivre des expériences enrichissantes, profite de la vie à 100% et rajoute des morceaux à ton casse-tête jusqu’à ce que tu n’en vois plus l’extrémité.

Remplis-toi la tête de souvenirs à n’en plus finir qu’un jour, lorsque ta tête sera blanche et tes genoux frêles, tu raconteras à tes petits-enfants ébahis en te berçant sur ta chaise de bois.

Océane Théorêt

Je me présente, Océane Théorêt, âgée de 16 ans (bientôt 17) et je suis en 5e secondaire à l’école Augustin-Norbert Morin. Passionnée par la musique et l’écriture depuis longtemps, j’y consacre la plupart de mes temps libres. D’autant plus à apprécier les œuvres des autres, qu’à m’exprimer au travers des miennes, c’est ce qui me libère du quotidien monotone, parfois lourd, dans lequel on vit. J’aimerais faire partie du projet «La deMOIs’aile », car ça me permettrait de partager, avec ceux qui m’entourent, cette passion qu’est l’écriture ainsi que l’émotion et le questionnement que celle-ci procure.

Océane Théorêt - École secondaire Augustin-Norbert Morin