Aimez notre page
Suivez nous sur

La deMOIs'aile

École secondaire Augustin-Norbert Morin

Projet de mémoire d’une étudiante de maîtrise en psychoéducation de l’UQO
« Le féminisme »
Assumée

« Le féminisme »

Le féminisme, un concept tellement beau et inspirant, mais rejeté par la majorité des gens de notre société étant donné qu’il est mal interprété, mal expliqué. Plusieurs hommes le craignent puisqu’ils ont peur d’effleurer leur ego et de devenir inférieurs, alors que le concept est loin d’avoir pour but de les rabaisser. Être féministe, ce n’est pas de détester l’homme, c’est simplement de vouloir être son égal. Le féminisme, c’est de croire en l’égalité des sexes!

On approche de plus en plus du but, mais on est encore bien loin d’être rendus, contrairement à ce que certains peuvent penser. D’autant plus lorsqu’on parle de l’hyper sexualisation des femmes que des hauts standards imposés, les inégalités sont présentes autant sur des plans sociaux et économiques que politiques. Pourquoi un garçon, dans un contexte scolaire, qui porte des shorts plus courts que 5cm au-dessus du genou, n’a aucune conséquence, alors que la fille qui fait la même chose reçoit plusieurs réprimandes et ne peut pas entrer dans son cours étant donné que ça déconcentrerait les garçons autour? Ne devrions-nous pas montrer aux garçons à se contrôler eux-mêmes à la place de montrer aux filles comment se faire contrôler? Ne devrions-nous pas démonter aux jeunes femmes à en devenir que leur éducation est bien plus importante que leur physique? Pourquoi, le mois dernier, lors d’un procès en Irlande, une fille de 17 ans, qui portait plainte contre l’homme qui l’avait violée, a perdu la cause en cour par la faute de sa culotte « trop sexy » qui, soit dit en passent, ne paraissait même pas au travers de ses vêtements, en guise de pièce d’évidence. Pourquoi, selon la cour, c’était évident qu’avec ce dessous « elle courait après », « elle l’avait cherché » et « qu’elle voulait se faire violer »? Personne ne veut se faire violer. Personne. Pourquoi une femme trop musclée c’est mal vu, alors qu’un homme non? Pourquoi une femme qui a eu plusieurs partenaires sexuels est mal vue aussi, alors que l’homme non? C’est parce que l’inégalité est encore présente, mais tellement implantée dans notre quotidien et dans notre façon de penser qu’elle nous aveugle et que l’on ne s’en rend même pas compte. Et vice versa, la roue tourne dans l’autre sens aussi.

 Le féminisme, c’est vouloir la femme égale à l’homme, pas inférieur ni supérieur. La définition même de ce courant de pensée est de croire que l’homme et la femme devraient avoir les mêmes droits et responsabilités. Alors pourquoi une femme qui vit de la violence conjugale est prise en considération, alors qu’un homme qui en subit non? Pourquoi une femme qui est près de ses émotions est « normale », alors qu’un homme qui l’est est mal vu? C’est de nouveau de l’inégalité qui n’a pas sa place dans ce monde. Chacun est né avec les mêmes droits, à mon avis.

La société évolue et notre psychologie devrait le faire aussi. Arrêtons de penser comme dans le temps de nos grands-parents, montrons-nous du respect, entraidons-nous et évoluons dans ce mouvement de pensée qui contre l’injustice. Bref, je suis féministe et fière de l’être.
 

Océane

Océane Théorêt

Je me présente, Océane Théorêt, âgée de 16 ans (bientôt 17) et je suis en 5e secondaire à l’école Augustin-Norbert Morin. Passionnée par la musique et l’écriture depuis longtemps, j’y consacre la plupart de mes temps libres. D’autant plus à apprécier les œuvres des autres, qu’à m’exprimer au travers des miennes, c’est ce qui me libère du quotidien monotone, parfois lourd, dans lequel on vit. J’aimerais faire partie du projet «La deMOIs’aile », car ça me permettrait de partager, avec ceux qui m’entourent, cette passion qu’est l’écriture ainsi que l’émotion et le questionnement que celle-ci procure.

Océane Théorêt - École secondaire Augustin-Norbert Morin